Au bout du chemin

Pitch

Axel Lister (55-60 ans), vit seul à Montmartre, entre le café-tabac en bas de chez lui, son agence d’architecture, et son appartement à l’image de sa vie ; bordélique, sombre, arrosée et enfumée. Lorsqu’il apprend qu’il est atteint d’une maladie génétique incurable sans un greffon compatible d’un frère ou d’une sœur, Axel, qui est né sous X, se sait condamné et ne semble pas tenir à la vie. 

Sa fille, Léa (25-30 ans), débarque d’Italie après dix ans de brouille. Elle ne peut en effet se résoudre à laisser son père mourir sans tenter l’impossible : retrouver une filiation biologique, en l’occurrence vitale. Si Axel, malade et désabusé, freine l’enquête, la détermination de Léa les font remonter jusqu’à la source d’une histoire familiale inavouable. Non sans avoir à fuir les flics de France ; les protagonistes de l’abandon d’Axel étant assassinés les uns après les autres, après chacune de leur visite. 

Long métrage en développement

Idée originale et scénario : Guillaume Hecht